Présentation

Le centre de secours de Griéges est dénomé CPINI (Centre de Première intervention Non Intégré). Il n'est pas intégré au département et est géré par la commune sous la responsabilité du Maire et sous l'autorité du chef de corps. Le matériel et l'habillement sont financés par la commune et sont subventionnés par le SDIS.

Le Centre de Première Intervention Non Intégré, dont la dynamique n’est plus à prouver, reste plus actif que jamais, et ses sapeurs se mettent à votre disposition de jour comme de nuit en cas de besoin.
Le CPINI communal est un des derniers services gratuits à la population (les nids de guêpes ou frelons en font partie).

Il dépend donc de deux entités :

  1.  la commune, pour l’aspect financier
  2.  le Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Ain pour l’aspect opérationnel.

Bien que le CPINI reste de faible importance au niveau du département, il constitue le premier maillon dans la chaîne de secours de proximité. Il intervient dans la plupart des cas avec le soutien d’un Centre d’Intervention et de Secours (CIS) tels que Pont-de-Veyle, Feillens, Thoissey, Vonnas ou le CSP de Mâcon.
En constante évolution et régies par le règlement opérationnel de 2009, nos missions sont maintenant définies clairement et certains services d’antan ne sont plus possibles (canalisations bouchées...).

 

Le CPINI est composé d'un effectif de 13 sapeurs-pompiers,  10 en activité à ce jour, dont 1 ancien sapeur-pompier de Paris, 4 sapeurs-pompiers en double engagement avec le Centre de secours de Pont de Veyle et 3 en disponibilité pour raison personnelle.

  • 3 sous-officiers:
    • 1 Adjudant-Chef
    • 1 Sergent-Chef
    • 1 Sergent (en disponibilité)
  • 10 Hommes de rang:
    • 2 Caporaux-Chefs
    • 1 caproal
    • 2 1ère Classe
    • 4 2ème Classe

La loi du 3 mai 1996 donne droit aux sapeur-pompiers volontaires une indemnisation par versements de vacations horaires, cependant la totalité de l’effectif du centre à prit un engagement citoyen fort auprès de sa population et ne perçoit pas ses vacations, afin qu’elles servent à tous les Griègeois et Griègeoises qui auront besoin un jour de notre aide par l'achat de matériel ou renouvellement du matériel déjà opérationnel. Nous souhaitons chaque année que cette engagement soit tenue afin de nous permettre d'intervenir toujours aussi rapidement, efficacement et dans les meilleures conditions de sécurité pour tous.

 

Barre

Mot du chef de corps

 

 

A ce jour, le centre de première intervention comprend une équipe théorique de 14 sapeurs-pompiers dont 4 femmes. L'effectif est réellement de 12 pompiers opérationnels car 2 sont en disponibilité de service pour des raisons professionnelles.

Cette année, deux recrues de choix viennent enrichir notre capacité opérationnelle grâce à leur expérience du terrain en intervention: Alexis MOUTON, ancien de la BSPP et Frédéric BAS, infirmier urgentiste au SAMU 71 recruté uniquement comme secouriste.

Hélas Alexis BEAUDET a dû nous quitter pour des raisons professionnelles, mail il devrait être rapidement remplacé car des recrutements sont en cours.

Nous répondons aux différents appels pour secourir, assister ou aider les personnes qui nous sollicitent sur le territoire de la commune. Sansjamais rechigner, nous devons quitter nos occupations, nos familles, abandonnant nos loisirs, parfois notre travail pour intervenir à vos côtés. Ainsi, c'est de façon totalement désintéressée et sans aucune contrepartie que nous nous mettons à votre disposition. Cela a représenté 95 heurs en 2017. Je vous rappelle que nous sommes des sapeurs-pompiers communaux volontaires et totalement bénévoles.

 

Lors de nos interventions, nous ne saluerons jamais assez les personnes qui nous remercient chaleureusement de quelques façons que ce soit. Pour autant, nous regrettons et déplorons le manque d'égard et de courtoisie de certains requérants, notamment lorsque nous intervenons pour leur détruire des nids d'insectes.

Aidés par la municipalité qui est toujours à notre écoute, les projets se réalisent progressivement. Durant l'hiver, nous avons entrepris un gros chantier de terrassement pour créer un bel espace de détente et de convivialité à côté de notre caserne. Afin d'anticiper sur les possibles inondations de nos rivières, nous formons actuellemnt les sapeurs-pompiers à la conduite de bateaux pour encore plus d'efficacité.

Sans avoir de réelles informations officielles sur le devenir des centres de premières interventions non intégrés, 2019 sera certainement une année charnière avec une redéfinition de nos missions opérationnelles. Il n'est pas impossible, que la sirène qui nous alerte en journée disparaisse très prochainement du village.

Pour terminer, je remercie et je salue le formidable travail réalisé par mon équipe, mais aussi tous les amicalistes, actifs et vétérans qui oeuvrent sans relâche en organisant nos différentes manifestations. Les bénéfices nouspermettent d'animer, d'améliorer notre cadre de vie dans la caserne, de favoriser la formation du personnel, mais aussi d'acheter du matériel opérationnel.

Si vous souhaitez vous investir et être au service de la population de votre village, alors contactez moi vous êtes toutes et tous les bienvenus

Barre

Date de dernière mise à jour : 18/01/2019